Ostéopathe femme enceinte et nourrissons Massy

L'ostéopathie s'adresse à tout le monde, mais les femmes enceintes et les nourrissons ont souvent besoin de consulter. Voici les raisons qui peuvent pousser la femme enceinte et le nourrisson à consulter un ostéopathe.

Pourquoi consulter un ostéopathe quand on est enceinte ?

Pendant la grossesse, une femme peut avoir besoin d'une ou plusieurs séances d'ostéopathie. En effet, le corps est soumis à de grands changements, extérieur mais aussi intérieur. En grandissant le foetus se fait de la place dans le corps de la femme enceinte et vient alors comprimer toute la région du petit bassin ce qui entraîne souvent des douleurs au niveau du bas du dos.
L'ostéopathie permet ainsi de réduire voir de faire disparaître ces douleurs, ce qui permettra de finir la grossesse dans les meilleures conditions possibles.

Il est tout aussi important de faire une séance d'ostéopathie après l'accouchement. Lors de l'accouchement, le bassin de la femme est soumis à d'énormes contraintes et de tensions. Les douleurs ne surviennent parfois pas tout de suite après l'accouchement.


Consulter environ deux mois après l'accouchement permet de prévenir ces futures douleurs. Ainsi, votre ostéopathe vous reçoit dans son cabinet situé à Massy dans ce but préventif.

Et pour mon nourrisson, dois je faire une séance d'ostéopathie ?

Si l'accouchement est traumatisant pour la femme enceinte, il faut savoir qu'il est tout autant pour le nourrisson.
Les motifs de consultation d'ostéopathie pour le bébé est généralement préventif. S'assurer que le crâne n'a pas subi trop de contrainte et de vérifier que le système digestif du nourrisson n'est pas trop en tension et ainsi réduire les régurgitations et/ou les coliques du nourrisson.


L'ostéopathie permet aussi de traiter la plagiocéphalie du nourrisson, il s'agit des cas où les nourrissons ont la « tête plate » après l'accouchement. Une prise en charge rapide est alors fortement conseillée.
Il faut savoir, que l'on parle souvent de l'ostéopathie pour les nourrissons, mais les enfants en ont aussi besoin. Il peut être bon pour eux de faire des séances préventives aux moments clefs de la croissance. Comme au début de la marche, au CP, au collège et lycée, afin de mieux appréhender son corps et éviter les douleurs précoces des jeunes actifs.

Pour plus d’informations Contactez-moi

Consultez également :

Actualités Découvrez les dernières actualités
Voir toutes les actualités